Presse_La Nouvelle République : "Le Niort RC a pris le pli"

27/10/2020
Photo Niort Beauvais

Photo Niort Beauvais

Avec un cinquième succès en six journées dimanche dernier, les rugbymen Niortais ont pour l’instant bien concrétisé leurs ambitions très élevées du début de saison.


Six matchs, cinq victoires, trois succès à l’extérieur de suite, meilleure attaque de la poule.

D’un point de vue statistique, la feuille de route du Niort RC au moment d’achever le deuxième bloc est quasiment parfaite, et la place de leader qui en découle est plus que logique. Alors, certes, les Niortais sont les seuls à avoir disputé six rencontres, soit deux de plus que Rennes, invaincu en quatre matchs et dauphin du Niort RC.« Cette frustration va nous servir ».

Mais le rythme effréné imposé par les hommes du tandem Morel - Dossat est, en tout cas, conforme aux ambitions du début de saison, à savoir celles de figurer dans le top 2. « Depuis notre faux pas ici face à Marmande, je pense que l’équipe est dans le vrai », évoquait d’ailleurs Sébastien Morel à l’issue de la victoire de dimanche face à Beauvais.

Un succès qui, à défaut d’avoir été obtenu de manière très clinquante, notamment à cause d’une météo qui ne favorisait guère le jeu, illustre aussi la force collective de ce groupe, jamais réellement en danger dimanche. « On a eu du mal à enchaîner, et on a fait tomber des ballons, mais on n’a pas volé cette victoire, parce qu’on a su prendre les points quand il le fallait, sans être trop gourmands à vouloir marquer un essai à chaque fois », analyse Valentin Destruels, auteur d’un essai en fin de rencontre.

Le jeu au pied d’Antoine Lescalmel, auteur de la grande majorité des points de la rencontre côté Niortais, a permis aux siens de ne jamais vraiment douter, et de laisser Beauvais à distance respectable au score, même si les Oisiens ont opposé une belle résistance. « On essaie de rester humbles et de construire nos victoires », ajoute l’entraîneur niortais.

Ce deuxième bloc, d’ailleurs, est passé tout près de s’achever sur un carton plein, avec deux succès bonifiés sur trois rencontres. Un petit essai aura manqué pour que le tableau ne soit parfait… « Le point de bonus aurait été la cerise sur le gâteau, et c’est une petite frustration parce qu’on avait les arguments aujourd’hui (dimanche). Mais cette frustration va nous servir pour les prochains matchs à venir », pointe Valentin Destruels.

La vitesse de croisière est là, et l’objectif, forcément, sera de la maintenir le plus longtemps possible alors que s’amène à grand pas ce qui ressemble fort à un premier tournant de la saison, après un petit tour du côté de Marcq-en-Baroeul : une réception de Rennes, puis un déplacement à Périgueux. Deux concurrents directs du Niort RC qui ont, pour l’instant, remporté tous leurs matchs. Mais avant de s’y projeter, il s’agira d’abord de bien récupérer, après des semaines plutôt éprouvantes. Avec le sentiment d’un devoir bien accompli, qui ne demande qu’à être confirmé.

M.Debeaux, La Nouvelle République. Mardi 27 Octobre.