Presse_La Nouvelle République : "Le Niort RC veut garder la tête"

10/10/2020
photo fed 1

photo fed 1

Les Rouge et Noir, leaders, reçoivent ce dimanche Arcachon pour débuter leur second bloc de la saison. Un bloc qu’ils abordent avec hargne et ambition.


Après un week-end de pause, les hostilités recommencent. Les rugbymen niortais, leaders de leur poule (10 points) reçoivent les Girondins du Bassin d’Arcachon, lanterne rouge du championnat (zéro point, deux matchs en retard).

Après un premier bloc à la dynamique inattendue (deux victoires à l’extérieur, une défaite à domicile), le NRC aborde son deuxième bloc avec sérénité. « Cette coupure d’une semaine nous a fait du bien, indique l’entraîneur Sébastien Morel. On était sur le qui-vive depuis le 21 juillet. Cela nous a permis de souffler et de penser à autre chose, qui plus est après notre belle victoire à Trélissac. On a retrouvé les garçons avec de l’appétit et de l’envie. » « On veut frapper fort ».

Puis la notion d’ambition ne tarde pas à faire son apparition dans les bouches des membres du XV Rouge et Noir. Avec un deuxième volet de matchs qui comportera cette fois deux réceptions à Espinassou, tous les voyants sont au vert. Surtout quand le NRC s’affiche avec le statut de leader. « Même si toutes les équipes n’ont pas joué trois matchs, être premiers n’est pas anecdotique, décrypte le technicien. On veut poursuivre notre marche en avant et rester dans les deux premiers au terme de ce nouveau bloc. On a vraiment vécu la tête à l’envers sur le précédent. »

De son côté, le demi de mêlée Benjamin Alcacebe insiste quand à lui sur la souveraineté deux-sévrienne qui doit désormais régner à domicile. « On a vraiment été frustrés par défaite face à Marmande, mais je pense qu’elle a été fondatrice. L’équipe grandit de match en match, et on veut vraiment être des patrons à la maison. On le doit pour notre public, et on se le doit également pour nous, pour le travail qu’effectue le groupe. On est chez nous à Espinassou », appuie-t-il.

Il ne reste plus qu’à concrétiser ces paroles en actes. Sur le papier, cela ne devrait pas être mission impossible face à des Archachonnais qui végètent dans le bas du classement de la poule. Mais les joueurs du Bassin n’ont joué qu’une seule rencontre cette saison, et les deux formations ont un historique commun fourni, empêchant les Niortais de prendre cette rencontre à la légère.« On sait à quoi s’attendre, poursuit Sébastien Morel. Sans parler d’un derby, on a toujours été ensemble dans des poules où nos deux équipes étaient isolées par rapport à des clubs plus au Nord, et nos rencontres avaient une saveur particulière. Cette saison, ils ont réalisé une très belle performance à Rennes pour leur premier et seul match (19-9), collant longtemps au score face à une équipe prétendante à la plus haute marche. Ça va être difficile. »

Mais cela n’affecte en aucun cas la confiance des principaux concernés. « On veut frapper fort », conclut le numéro 9 niortais.